Présentation de l’offre d’emploi

Vous avez passé à travers toutes les étapes de l’entrevue, vous avez appelé au moins trois références de travail, vous avez repassé tous les processus d’évaluation que vous avez utilisés, et vous avez fait des vérifications d’antécédents supplémentaires (au besoin). Il y a maintenant un candidat qui se distingue de tous les autres. C’est à espérer qu’un second candidat le suit de près, pour que si le premier refuse votre offre, vous disposez d’un bon « plan B ».  Une offre d’emploi ne consiste pas seulement en un coup de fil passé au candidat pour lui dire : « L’emploi est à vous! » Voici quelques étapes normales que vous devriez suivre pour vous assurer que votre offre  est attrayante, est présentée de façon professionnelle, et établit et confirme clairement la relation de travail :

L’offre verbale préliminaire : Avant d’aller jusqu’à préparer une offre en bonne et due forme, vous devriez contacter le candidat pour vous assurer qu’il ou elle est encore disponible et intéressé par le poste. Songez que vous le prenez peut-être au dépourvu. Rassurez-le en l’informant que vous n’attendez pas une réponse avant qu’il ait eu la chance de revoir la lettre et informez-le du moment où il la recevra

L’offre par écrit ensuite : Il est très important d’inclure tous les détails de l’offre dans une lettre qui sera ensuite déposée dans son dossier des ressources humaines (et vous devez conserver des dossiers de ressources humaines pour toutes vos recrues et votre personnel!). Vous pouvez peut-être demander à un avocat spécialisé en emploi ou un expert des RH qualifié au moins initialement pour établir un solide précédent. Une bonne lettre d’offre devra inclure ce qui suit :

  • Confirmer le salaire ou le tarif horaire, et si le poste comportera du surtemps, le cas échéant;
  • Confirmer les bénéfices de l’emploi discutés précédemment. Cela peut comprendre la politique de vacances, les avantages sociaux et tout autre programme offert par l’entreprise;
  • Indiquer la durée de la période d’essai (une durée typique de 3 mois);
  • Mentionner ce à quoi le candidat peut s’attendre la première journée de travail;
  • Indiquer la date et l’heure de son entrée en fonction;
  • Fournir au candidat le nom de son superviseur et le nom du service auquel il est affecté;
  • Inclure en annexe la description d’emploi qui a débuté le processus;
  • S’il y a un guide de l’employé, le mentionner dans la lettre d’offre et le réviser et en accuser réception dès l’embauche;
  • Un avocat spécialisé en droit du travail ou un conseiller spécialisé en RH recommanderont également d’autres conditions prudentes, comme des exigences de confidentialité. Il est recommandé que vous investissiez dans l’élaboration d’au moins un gabarit initial que vous pourrez adapter par la suite avec de nouvelles recrues.

Fixer un échéancier pour le candidat : Il est raisonnable qu’un candidat demande un peu de temps pour réfléchir à l’offre, mais assurez-vous de fixer une échéance avant laquelle il doit accepter (la recommandation : pas plus d’une semaine). C’est pour assurer que votre offre ne soit pas « ouverte » indéfiniment au cas où vous ayez à choisir un autre candidat.

Ce projet est financé en partie par le gouvernement de l’Ontario